Retour au blogue
TorontoEntrevueDécouvertesWeb-série

300 raisons d’aimer Toronto avec Jean-Michel Dufaux

L'auteur nous fait voir Toronto sous un tout nouveau jour!

Auteur, blogueur, animateur : Jean-Michel Dufaux porte plusieurs chapeaux. Passeport dans une main et valise dans l’autre, il parcourt le monde afin de raconter ses récits de voyage sur son blogue Siège Hublot. Dans les dernières années, il s’est cependant attaqué à un gros projet : la rédaction de son livre 300 raisons d’aimer Toronto.

Nous l’avons rencontré à Toronto quelques semaines avant la parution de son livre pour jaser écriture, voyage et tout ce que la Ville Reine a à offrir.

Comment avez-vous vécu le processus d’écriture de ce guide de voyage?

Je suis plus un sprinteur qu’un coureur de fond d’habitude! Écrire un livre, un guide avec 300 raisons, qui ont des sous-raisons, ça fait presque 1000 raisons. C’était un gros travail. Il fallait tout vérifier et revérifier. Je suis content de l’avoir fait, mais je n’en referais pas un tout de suite!

Comment décrivez-vous Toronto?

On dit que Montréal est une ville multiculturelle, mais Toronto, c’est encore plus vrai. Tu marches dans la rue, tu entends des langues de partout, tu vois des gens de partout, tu peux manger la cuisine de tellement de communautés. Toronto, c’est ça pour moi.

Vous avez passé beaucoup de temps ici pour l’écriture de ce livre. Que diriez-vous qui vous a le plus marqué au sujet de Toronto?

Il y a deux ans, j’étais ici tous les mois. Cependant, je viens à Toronto depuis le milieu des années 90. J’avais une copine qui vivait ici. Je peux dire que j’ai vu Toronto changer au fil des ans. C’est passé d’une ville de finance plutôt grise à une ville excitante, artistique, culturelle, moderne, ouverte sur le monde. Avant, on disait en blague «Thank God it’s Monday», parce qu’il n’y avait rien à faire la fin de semaine. Maintenant, c’est bien différent.

En quoi votre livre sera-t-il différent des autres guides de voyage sur Toronto?

Je pense que ce qu’il y a d’intéressant et de différent, c’est qu’il y a vraiment un aperçu de tous les quartiers. Souvent, on vient à Toronto et on reste dans le centre-ville, près de la tour du CN, on fait le Kensington Market. Avec mon livre, on sort du centre-ville. Je propose des balades à pied dans plusieurs quartiers afin de découvrir l’art public, les musées, des faits méconnus sur la ville, en plus de proposer des escapades d’une journée à l’extérieur de la ville. On peut facilement se rendre à Prince Edward County ou à Buffalo, les chutes Niagara, Hamilton ou Mississauga.

La collection «300 raisons d’aimer» est vraiment populaire et très appréciée auprès du grand public. C’est un bel honneur d’en faire partie, n’est-ce pas?

Oui, et j’en suis vraiment content. C’est une super bonne idée de Marie-Joëlle Parent [journaliste et auteure du premier guide de la série]. C’est un bel hybride entre le guide inspirationnel, l’information et les photos. Quand on voyage, on aime ça voir et c’est un livre qui se regarde bien. L’attrait visuel le rend très attrayant. Ce sont d’ailleurs presque toutes mes photos dans le livre!

Avez-vous quelques endroits coups de cœur à nous partager?

J’aime beaucoup le restaurant thaïlandais Pai.

Il y a une scène café vraiment cool à Toronto. Parmi mes préférés : Propeller, Tandem Café, Sorry.

Pour me déplacer, j’essaie toujours d’attraper un vieux tramway, ça donne un charme fou à la ville, et c’est efficace!

Retour au blogue
Virginie Landry11 octobre 2019
Partager l’article

En apprendre plus sur Toronto


Virginie Landry

Les dessous du tournage de la capsule «Bienvenue chez nous» avec Tessa Virtue et Jean-Michel Dufaux

La médaillée olympique Tessa Virtue reçoit l’auteur et animateur Jean-Michel Dufaux.
TorontoWeb-série
Lire la suite
Virginie Landry

Les meilleures adresses de Tessa Virtue à Toronto

Tessa Virtue nous présente ses restaurants, parcs et endroits pour s'entraîner préférés à Toronto.
TorontoWeb-série
Lire la suite
InfolettreAbonnez-vous à notre infolettre.
Vous avez tant à découvrir.